Contexte

En 2009, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il accordait une enveloppe budgétaire d’importance de 44,1 M$ pour le réaménagement de l’esplanade actuelle des douanes canadiennes au pont international de Sault Ste. Marie. La Société du pont de la rivière Ste. Marie (SPRSM) réalise ce projet grâce à la contribution financière de Transports Canada.

Le pont international de Sault Ste. Marie constitue la seule porte d’entrée pour les voitures et camions se déplaçant entre le Canada et les États-Unis sur une distance de 1 300 km le long de la frontière entre Sarnia et Pigeon River. Des études intermodales ont clairement confirmé la position stratégique de Sault Ste. Marie à titre de carrefour important pour la circulation de marchandises en provenance des ports internationaux sur le marché américain. Aussi, le pont est d’une importance capitale pour l’économie et la création d’emplois dans la région de Sault Ste. Marie.

Le projet de réfection de l’esplanade
canadienne au pont international de Sault Ste. Marie vise à :

  • resserrer les exigences en matière de sécurité des frontières;
  • accroître la circulation prévue de camions utilitaires découlant de l’initiative multimodale de Sault Ste. Marie;
  • créer une nouvelle voie destinée aux camions à partir de l’autoroute 17 (Carmen’s Way) jusqu’à l’esplanade canadienne.

L’étendue des travaux comprend la construction des éléments suivants :

  • sept voies d’inspection primaire dont : quatre voies réservées aux passagers, deux voies à deux niveaux destinées aux voitures et aux camions, et une voie réservée aux camions;
  • une aire d’inspection des autobus;
  • de nouvelles installations pour la circulation automobile et commerciale, l’élargissement de la rampe d’approche au pont et une nouvelle infrastructure incluant un soutien à NEXUS, au Free and Secure Trade (FAST) et aux programmes pour les grands voyageurs; et
  • un nouvel immeuble pour abriter les activités de courtage ainsi qu’une boutique hors taxes.

Vues du nouveau complexe douanier et du garage de l’International Bridge Administration (IBA).