Catégories

Archives

Back to Blog

Les ponts internationaux inaugurent leur nouveau système de péage

Faits saillants :
– Deux ponts internationaux à la frontière entre l’Ontario et le Michigan ont officiellement inauguré aujourd’hui la mise en service d’un système de péage modernisé.
– Dans le cadre d’un contrat de 9,3 millions de dollars, le pont international de Sault Ste. Marie (reliant Sault Ste. Marie, au Michigan, à Sault Ste. Marie, en Ontario) et le pont Blue Water (reliant Port Huron, au Michigan, à Point Edward, en Ontario) ont modernisé leur système de péage.
– Les avantages du nouveau système de péage pour les deux ponts comprennent des économies de frais administratifs, des mises à niveau technologiques et une bonification du service à la clientèle.

POINT EDWARD, Ontario — Les organismes responsables de deux ponts internationaux à la frontière entre l’Ontario et le Michigan ont inauguré aujourd’hui un nouveau système de péage.

Dans le cadre d’un contrat de 9,3 millions de dollars, les anciens systèmes de péage du pont international de Sault Ste. Marie (reliant Sault Ste. Marie, au Michigan, à Sault Ste. Marie, en Ontario) et du pont Blue Water (reliant Port Huron, au Michigan à Point Edward, en Ontario) ont fait l’objet d’une modernisation.

Dans le cadre d’un accord entre l’International Bridge Administration (IBA), le Michigan Department of Transportation (MDOT) et La Société des ponts fédéraux Limitée (SPFL), le contrat pour le partenariat transfrontalier est administré par l’IBA. Ce matin, des représentants des trois organismes se sont réunis à Point Edward pour célébrer le lancement réussi du système de péage.

« Nous nous réunissons ici aujourd’hui pour célébrer cette belle collaboration dans l’élaboration d’une solution logicielle pour nos besoins futurs en matière de péage », a déclaré Natalie Kinloch, première dirigeante de la SPFL. « La transition s’est effectuée en douceur et, à l’avenir, ce nouveau système nous aidera à réaliser de nombreux gains d’efficacité grâce à une plateforme commune entre les ponts partenaires. Cela se traduit par une valeur accrue pour les citoyens du Canada et de l’état du Michigan, ainsi que par l’amélioration de l’expérience pour les usagers des ponts. »

Cette collaboration a permis aux ponts d’économiser environ 36 % du coût initial. Au cours de la prochaine décennie, les économies prévues pourraient représenter de 6,5 à 7 millions de dollars.

Le coût contractuel du nouveau système est réparti en parts égales entre l’IBA, le MDOT et la SPFL, une société d’État canadienne détenue à 100 % par le gouvernement du Canada. Par l’entremise de son Conseil d’administration, le pont international de Sault Ste. Marie est géré comme une coentreprise de la SPFL et du MDOT. La partie américaine du pont Blue Water est une entité de l’état du Michigan.

« Nous attendons beaucoup de ce nouveau système à la fine pointe de la technologie : une flexibilité accrue en matière de modes de paiement du péage, une gestion simplifiée des appareils avec le système, ainsi qu’une précision et une fiabilité accrues », a déclaré Laura Mester, directrice administrative du MDOT. « Nous prévoyons toute une gamme d’avantages pour nos clients. »

Le système de péage est désormais fonctionnel sur les côtés américain et canadien du pont Blue Water et du pont international de Sault Ste. Marie. Le groupe IBI et son équipe de professionnels, en étroite collaboration avec l’équipe binationale, ont réalisé la mise en œuvre du système de péage et fourniront un soutien en matière d’exploitation logicielle et d’entretien pendant une période pouvant aller jusqu’à 10 ans.

Bien qu’il s’agisse d’une amélioration pour les organismes des ponts, ce sont surtout les clients qui profiteront des avantages du nouveau système de péage.

Au fil du temps, les trois exploitants prévoient de remplacer les systèmes actuels fonctionnant avec des cartes magnétiques par de pratiques transpondeurs lus automatiquement par le système de péage lorsque les clients s’engagent dans une voie. Les transpondeurs achetés auprès de l’un des trois organismes fonctionneront à tous les ponts, cependant, les clients devront détenir un compte auprès de chaque organisme.

Les trois exploitants de ponts uniformiseront l’accès au site Web et aux comptes afin d’améliorer l’expérience client. De nouveaux portails Web permettront aux clients de gérer leurs comptes avec une efficacité accrue. Les clients pourront notamment passer en revue leurs transactions, effectuer des paiements uniques ou configurer des paiements automatiques, demander de nouveaux transpondeurs ou des transpondeurs de remplacement, désactiver des transpondeurs, produire des relevés, etc.

Des applications mobiles pour les plateformes iOS et Android permettront de gérer les comptes de péage. Certains emplacements offrent des solutions de paiement par appareil mobile ainsi que de nouvelles solutions de paiement par carte de crédit.

Pour vous renseigner sur les caractéristiques du nouveau système de péage propres à chaque pont, veuillez consulter le site Web du pont concerné.
• Pont international de Sault Ste. Marie : tolls.saultbridge.com
• Pont Blue Water, partie américaine (MDOT) : www.BlueWaterBridge.us
• Pont Blue Water, partie canadienne (SPFL) : www.federalbridge.ca/connexion/


Ce matin, des représentants du pont international de Sault St. Marie, du Michigan Department of Transportation (MDOT), du pont Blue Water et de La Société des ponts fédéraux Limitée (SPFL) ont inauguré la mise en service d’un nouveau système de péage en coupant un ruban à Point Edward, en Ontario. (Photo, gracieuseté de la SPFL)


Des représentants de l’International Bridge Administration coupant le ruban du nouveau système de péage au pont international entre Sault Ste. Marie, au Michigan, et Sault Ste. Marie, en Ontario. (Photo, gracieuseté du MDOT)

Des représentants du pont Blue Water coupant le ruban du nouveau système de péage du côté américain du pont reliant Port Huron au Michigan à Point Edward en Ontario. (Photo, gracieuseté du MDOT)

PERSONNES-RESSOURCES POUR LES MÉDIAS :
Dan Weingarten, [email protected]
Jocelyn Garza, [email protected]
Rémi Francoeur, [email protected]